❤ Mes conseils pour bien débuter sa généalogie ❤

10 sites utiles pour faire son arbre genealogique

Il y a quelques années, déjà, j'ai reconstitué l'arbre généalogique de mes enfants grâce à la magie d'internet.
À l'époque, tout de même, on trouvait moins de choses qu'aujourd'hui et les sites des archives départementales n'étaient pas aussi bien fait que maintenant.

J'ai ainsi pu remonter jusqu'à 1650 et pour une branche, j'ai même pu remontrer jusqu'à 1500.
J'ai l'espoir, un jour de monter encore pus haut dans la filiation et en attendant, je cherche des informations personnelles sur chacune des personnes via la presse de l'époque pour les connaître un petit peu mieux.

Ainsi, j'ai pu apprendre qu'on avait des soldats, des esclaves et des nobles dans notre arbre.
On a aussi des reconnaissances paternelles étonnantes, des décès tragiques, etc.
Mes enfants sont ainsi à la fois vendéens, ligériens, réunionnais, africains, hindous et bretons. 
On a même un ancêtre directe qui vivait dans la même commune où sont nées mes filles, ce qui est épatant, car on ne l'a pas fait exprès.

Puis, lundi, j'ai décidé avec mes filles de donner vie à leur généalogie en peignant un arbre virtuel sur notre mur du salon.
Sincèrement, je ne pensais pas que cela rendrait aussi bien et que cet arbre créerait une sérénité dans la pièce de vie de notre maison.
Il nous a fallu quatre heures d'un long travail.

Je ne peux bien entendu pas vous montrer en détail les étiquettes, mais chacune comprend le nom et prénom de la personne, sa date de naissance et de décès et son lieu de naissance.

J'adore regarder les enfants qui commentent depuis chacune des branches de cet arbre de vie.

Comme j'ai pu remarquer que vous aussi vous aviez aimé notre arbre et que vous furent nombreux à vouloir remonter votre filiation, j'ai décidé de vous partager mes conseils de bases pour vous lancer.
Je vous préviens, la généalogie est une passion addictive. 

Par où commencer?

Pour débuter, demander aux différentes mairies via leur site internet ou directement sur place, des actes de naissance et de décès, le vôtre, celui de vos parents et ceux de vos grands-parents avant, cela se trouve sur internet.
Garder précieusement ces actes dans un porte-vue.

Contactez aussi votre famille, peut être qu'ils ont des infos sur votre filiation et surtout des photos de vos ancêtres.

Quand vous aurez ces actes, créer un compte gratuit sur Généanet pour rentrer les données des actes dedans et ainsi créer un arbre virtuel qui vous aidera à vous repérer au fil des découvertes.
Vous verrez que Généanet est pratique, car il vous permet de retrouver des cousins éloignés qui ont parfois des données très intéressantes sur votre filiation et cela va grandement vous aider, car la généalogie, c'est aussi un travail d'équipe et de partage.

Ensuite, direction les archives départementales de vos grands-parents pour retrouver vos arrières grands parents.
Certaines archives départementales sont très bien faites et possèdent une recherche rapide comme le site de la Vendée et d'autres sont encore à l'ancienne où il vous faudra feuilleter les livres de l'état-civil et paroisses.
D'autres archives sont un vrai bazar, très en retard sur les scannes et cela vous demandera encore plus de patience voir à vous déplacer directement dans les mairies....

Donc, pour retrouver vos arrières grands parent, il suffit de repérer sur l'acte de vos grands-parents leur lieu de naissance et leurs noms/prénoms puisqu'à l'époque, on naissait là où on vivait et cela est bien pratique pour les recherches généalogiques.


Exemple : X est née à Saint-Martin des noyers, je vais donc aller sur le site des archives de la Vendée et plus précisément sur les archives de cette ville. 
Je sais que ses parents s'appellent Y et V et qu'ils ont minimum 21 ans quand ils ont eux cet enfant par conséquent, pour avoir des données sur eux, vous feuilletez tous les actes de naissance ou de décès dans la tranche d'année pour ainsi retrouver un acte qui comportera leur date de naissance et de mort et leur ville d'origine.
À la fin des livres, il y a un sommaire avec tous les noms et prénoms des nouveaux-nés et de décès, commencer plutôt par là, cela sera plus simple ^^


Ensuite, une fois, les nouveaux actes trouvés, vous mettez les données dans votre arbre généalogique virtuel et vous faites de même pour les autres aïeuls.

Si vous êtes un peu perdu ou si vous aimeriez en savoir plus sur leur lieu de résidence ou leur ville, sachez qu'il y a les fichiers de recensements.
C'est très pratique quand on ne retrouve plus une personne afin de la retrouver, mais aussi pour connaître son adresse exacte, sa profession et savoir avec qui il vivait.

Vous pourrez aussi feuilleter la presse de l'époque et retrouver une personne de votre famille dedans.
Vous avez les archives militaires pour vérifier si vos ancêtres se sont engagés surtout à la Première Guerre mondiale.
Vous avez aussi les archives des hôpitaux psychiatriques et des tribunaux, notaires, etc.

Au départ, la généalogie, on trouve cela compliqué, mais je vous assure qu'avec le temps, c'est un jeu d'enfant passionnant.

Si vous avez des questions ou besoin d'aide pour une recherche, n'hesitez pas à me laisser un commentaire.

avril généalogie annee 2019 arbre généalogique

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Myriam Putois-Moreau
  • 1. Myriam Putois-Moreau | 04/04/2019
Je mettrais juste un bémol sur l'utilisation des données trouvées via Geneanet, bien vérifier l'exactitude dans les registres ! Geneanet date d'avant les mises en ligne et il arrive qu'il y ait eu des erreurs qui ont été recopiées et multi-diffusées car les archives n'étaient pas facilement accessibles. (on s'est rendu compte de ça avec des cousins très éloignés il y a trois-quatre ans, on s'était tous basés sur l'arbre d'un cousin commun qui avait pu aller consulter des archives anciennes,mais avec l'accès aux archives en ligne, on a découvert qu'il y avait eu mixage de deux couples avec noms presque identiques (du style Jean MARTIN époux de Rosalie FERRAND et Jean MARTIN époux de Rose FERRANT) et qui étaient contemporains ! Donc toujours, toujours lire par soi-même les actes mêmes si quinze arbres sur geneanet donnent une info identique ;)
Ah oui, prendre aussi en compte que se lancer dans la généalogie est souvent chronophage et qu'une fois plongé dans les registres, le temps s'écoulent tout seul ^^

Ajouter un commentaire