❤ Dyscalculie et cartes de nomenclatures sur les dizaines ❤

Blog 36

Ma dernière est une enfant précoce, testée par une psychologue!
Je le sais depuis février dernier mais je n'ai jamais pris le temps de vous en parler sur mon blog, je reviendrais peut-être dessus dans les semaines à venir afin d'aider d'autres parents.

En attendant, je voulais vous parler d'un trouble dont elle est atteinte et qui est sûrement lié à sa précocité, la dyscalculie.


Ma puce de six ans qui suit le niveau ce1 est donc atteinte de dyscalculie.
Je m'en suis rendu compte l'année dernière, alors que nous suivions le programme de CP.
Sa psychologue, elle-même avait relevé ce souci en me disant qu'elle ne faisait pas la différence entre chiffre et lettre.
Je ne comprenais pas qu'après 6 mois d'un travail quotidien, elle n'arrivait pas à retenir les dix premiers chiffres et surtout le 8.
Je me sentais désarmais mais à force de travail et d'utilisation de divers outils, désormais ce sont des chiffres qui sont assimilés.


Sûrement grâce à l'instruction en famille, sa dyscalculie est plutôt légère, je trouve, puisqu'elle est excellente en géométrie et qu'elle a su malgré son trouble comprendre très rapidement le principe des opérations posées à 6 ans.
Bilan, elle peut vous faire des additions et soustractions mais elle ne pourra pas encore vous lire le résultat s'il est à 3 chiffres et doutera s'il est à 2 chiffres.
Par contre, son cerveau excelle dans tout ce qui touche au spatiale et c'est pour cette raison qu'elle a un bon niveau en géométrie, ce qui n'est pas automatique quand on est atteint de ce trouble.


Vous pensez sûrement que ce trouble n'est pas bien grave mais je vous assure qu'au quotidien, cela peut être frustrant pour un enfant.

Pourquoi?

Car l'enfant doit travailler plus pour apprendre la même chose que les autres enfants.
Pour le parent ou l'instituteur, les outils basiques ne sont pas adaptés aux enfants atteints de ce trouble.
Pour ma part, j'utilise mes propres outils comme les cartes de nomenclatures que vous pourrez télécharger en fin d'article sur les dizaines.

Pour vous rendre compte de ce que peut provoquer ce trouble sur le quotidien d'un enfant étant dyscalculique, je vous partage quelques exemples :

  • il lui a donc fallu 6 mois de travail pour assimiler les chiffres 1 à 10 avec beaucoup de travail pour mémoriser le chiffre 8.
  • Plusieurs mois de travail pour savoir compter jusqu'à 40.
  • Elle a forcément besoin de ses doigts pour compter même lors du calcul mental.
  • Elle doute lors de chaque calcul même les plus simples
  • Elle a des soucis pour se repérer dans le temps dont dans la journée ce qui peut être désarmant pour un enfant.


Par chance, comme elle fait l'instruction en famille, nous pouvons travailler sur chacune des lacunes que provoque la dyscalculie, doucement mais sûrement.
Pour assimiler les dizaines, j'ai opté pour des cartes de nomenclatures qui lient la lecture des dizaines en chiffreset en lettres.
Comme son cerveau excelle à la lecture, je pense que cela sera plus simple pour elle pour retenir tout en manipulant.
Je sais que pour s'aider au quotidien, quand elle doit lire 40, par exemple, elle pense à quatre et elle rajoute « ante » à la fin.
Pour 30, elle pense à trois puis rajouter « ente » dans sa tête.
Et ainsi de suite.


Voilà, je pense que la dyscalculie est un trouble encore méconnu par rapport à la dyslexie alors que 6% des enfants sont touchés par ce trouble qui peut être désastreux pour le cursus scolaire des enfants si cela n'est pas pris à temps.


Et toi, tu connaissais la dyscalculie ?

18 cartes de nomenclatures sur les dizaines à télécharger:

  • Nom du fichier : Cartes de nomenclatures dizaines ief
yes /

Télécharger

octobre ief homescooling annee 2018 unschooling cartes de nomenclatures dyscalculie

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire