❤Ce que l'année 2020 voulait que je comprenne ❤

Un tableau printanier diy 25L'année 2020 fut compliquée pour chacun d'entre nous et moi la première, je n'en suis pas sortie indemne.
2020 m'aura voilé une part de moi qui reprend doucement et sûrement sa place depuis quelques jours via un projet personnel qui me plaît, car il est moi à 300%, je vous en parlerai sûrement dans le futur.

Il y a plus sept jours, j'ai lâché prise, je me suis mis en mode vacances et j'ai médité sur le conseil d'une connaissance.
Je me suis demandée, ce qui me manquait pour être de nouveau sereine, heureuse, épanouie et la première chose qui m'est venue en tête, c'est mon INSOUCIANCE.
J'ai toujours été cette adulte qui avait encore son regard d'enfant et c'est ce regard plein d'insouciance que 2020 m'avait volé.

Certes, la société ne comprend pas réellement pourquoi j'ai gardé mon âme d'enfant alors que la majorité des adultes de notre temps l'ont perdu, et même si je me suis toujours sentie incomprise dans cette société, cette insouciance me permet de positiver et d'être vivante et je voulais par conséquent, la retrouver.

Alors, je me suis demandée ce qu'il fallait faire pour retrouver mon insouciance et j'ai su directement qu'il fallait que je prenne plus de temps pour moi pour m'instruire, lire, écouter et profiter de la vie tout simplement.
Et vous savez quoi, cela fut radical, en deux jours seulement, je me suis sentie plus sereine, plus heureuse, mon insouciance avait commencé à reprendre sa place et mon regard s'est remis à pétiller.

C'est là que j'ai compris que 2020 fut tout de même une année enrichissante pour moi, j'ai compris durant cette année, ce que vivaient les gens qui avaient perdu leur regard d'enfant.
Ils vivent dans le but d'atteindre des buts, sans cesse, sans même prendre le temps de vivre, tout simplement.
Travail, dodo, passion, objectifs....tant de choses qui ne m'ont pas fait rêver durant cette année.

Certes, cette année, j'ai bien bossé, j'ai atteint des objectifs, mais au détriment de profiter de la vie comme je le faisais avant que 2020 commence et en laissant mon insouciance se voiler.

Pourtant, si 2020 avait bien un message à nous faire passer, c'est que la vie est courte et qu'elle est faite pour en profiter, tout simplement.

Il n'y a pas d'autres messages à chercher derrière ces quatre chiffres, vivez.

Alors, oui, il faut travailler, certes, pour vivre, mais il faut surtout et avant tout profiter de tout ce qui nous entoure : du ciel illuminé la nuit, des livres qui sont dans notre bibliothèque, de la famille qu'on a construit, etc.

Il faut que l'on soit actif et non pas passif, qu'on éteigne nos portables, que l'on lâche prise, que l'on prenne le temps de s'instruire pour nous et non pas pour les autres, que l'on prenne le temps de lire ou de regarder un film pour s'imprégner des émotions d'autrui, que l'on profite de la nature qui nous entoure et qu'on se créer des souvenirs avec nos enfants ou notre famille.

Voilà le message que 2020 voulait me transmettre, celui que la vie est courte et que mon insouciance que j'ai réussi à garder malgré mes 33 ans sont deux choses merveilleuses qui ne font qu'un et que je me dois de la préserver pour me sentir vivante.
Sans mon insouciance, je ne perdrais pas mon temps à profiter avec le sourire de chaque petite chose que la vie met sur mon chemin.
Je ne suis pas faite pour seulement bosser et atteindre des objectifs, je suis pour vivre pleinement.

Alors, finalement, merci 2020 pour cette piqûre de rappel. 

Mes réseaux sociaux:

Votre token d'accès à Instagram est expiré. Veuillez le rafraîchir depuis votre manager pour accéder à votre compte.

Si vous souhaitez que l'on vienne découvrir votre ville, votre établissement ou un événement que vous organisez cette année afin que l'on communique dessus, n'hésitez pas à me contacter via mail ou contact

insouciance Décembre annee 2020

Précédent : ❤ Leçon autour du Plongeon arctique à télécharger ...   Suivant : ❤ Le cadeau idéal pour les grands-parents ❤

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire