❤ L'instruction en famille, c'est un style de vie à préserver ❤

Beaumont 3

L'instruction en famille, ce n'est pas que des cours, ce n'est pas que de l'instruction mais c'est un style de vie à part entière, cela permet d'adapter un environnement à chaque enfant selon sa personnalité.

L'instruction en famille est un droit qu'on se doit de préserver car cela se fait rare et qu'il comprend de belles valeurs familiales et républicaines ainsi qu'une belle implication des parents dans la vie de leurs enfants.

J'ai mis presque quinze jours avant de pouvoir reposer des mots ici sur l'instruction en famille car la motivation est compliquée à retrouver depuis l'annonce mais je souhaitais revenir sur un fait important, l'instruction en famille, ce n'est pas que de l'instruction.

L'instruction en famille tourne certes autour de l'instruction que l'on donne à nos enfants que cela soit via un cours par correspondance, un programme qu'on aura fait de A à Z ou bien encore par l'envie de laisser son enfant découvrir par lui-même le monde, mais ce n'est pas que cela car c'est aussi un environnement et une éducation qui sont liés à l'instruction, les trois ne sont pas indissociables.

Certains ne comprennent pas encore notre combat car ils ne sont pas dans ce style de vie pour autant via mes mots, j'essaye de faire comprendre qu'on n'est pas contre l'école qui est un lieu d'instruction car je l'ai toujours dit, tout le monde n'a pas envie de devenir un parent instructeur et que l'école est importante, mais on est contre une loi qui nous empêcherait un style de vie qui comporte des valeurs extrêmement fortes comme le bien être de l'enfant, suivre son rythme d'apprentissage, une instruction riche quand l'enfant en fait la demande, une vie pleine de simplicité comportant le respect, le partage, et bien d'autres valeurs toutes aussi belles, sept jours sur sept.

Puis, ces deux dernières semaines, on a pu démontrer que toutes les familles possédaient une valeur commune, la Solidarité et qu'on savait travailler tous ensemble, main dans la main.

Beaumont

Pour moi, dans mon foyer, l'instruction en famille, c'est:

  • nous investir, réellement dans l'instruction de nos enfants et ne pas se sentir mis de côté comme j'ai pu le ressentir lors de leur scolarité.
  • d'apprendre à mes enfants à dire bonjour avec le sourire car le sourire réchauffe les coeurs.
  • de leur apprendre à respecter toutes les personnes quelque soit son style de vie, sa religion ou sa sexualité.
  • de voir notre enfant libre de sauter et danser entre deux exercices car elle en ressent le besoin.
  • De pouvoir m'adapter à mon enfant, tout simplement et le laisser apprendre à se connaître sans aucune pression.
  • De respecter le rythme d'apprentissage de mon enfant et d'avoir pu respecter son souhait de savoir lire à 5 ans et écrire à 8 ans.
  • Être à son écoute à 200%, ne pas demander à mon enfant d'arrêter de parler ou de rire durant son instruction.
  • De pouvoir grignoter durant son instruction car la gourmandise n'est pas un défaut chez nous.
  • Respecter celle qui ne souhaite pas recevoir de note car elle trouve cela émotionnellement compliqué à gérer et respecter celle qui veut des notes car elle est très scolaire et trouve cela très chouette.
  • De la laisser tricher car en trichant et bien elle mémorise aussi sans le savoir.
  • D'opter parfois pour des parties de jeux instructifs plutôt que des cahiers car elle mémorise aussi très bien en jouant.
  • De ne pas forcer à apprendre des leçons et des dates par cœur mais opter pour de la manipulation ou de la lecture afin que l'enfant mémorise sur du long terme plutôt qu'à court terme.
  • c'est de pouvoir partir découvrir un musée ou une forêt sur un coup de tête
  • de pouvoir lire de beaux textes à mes enfants et échanger avec eux sur ces derniers (en ce moment, on lit Robinson Crusoé, Orgeuil et préjugé et Le Robinson de 12 ans).
  • De pouvoir instruire le chinois, l'anglais, les sciences sans se sentir freiné.
  • de pouvoir débattre autour de la politique dans le respect des opinions de chacun dans le foyer.
  • c'est de voir mes petits s'occuper de tous nos animaux qui leur apporte tellement au quotidien.
  • de les voir travailler avec un chat ou un lapin dans les bras car cela permet une meilleure concentration.
  • de pouvoir passer autant de temps à la maison qu'au conservatoire, qu'on appelle notre seconde maison.
  • donc de pouvoir leur fournir une instruction riche en Art car elles adorent cela.
  • de pouvoir devenir un enfant autonome et organisé dès 10 ans.
  • de pouvoir choisir ses amis.
  • de pouvoir gérer directement les conflits avec les copains sans devoir attendre le lendemain matin car il faut pouvoir voir l'instituteur.
  • de pouvoir partir en vacances quand bon nous semble.
  • de pouvoir gérer un potager et une mini-ferme.
  • D'apprendre à se suffire de peu et que ce n'est pas via la surconsommation que se créer le bonheur.
  • pouvoir voir un nombre incalculable d'adulte entrain de travailler durant l'année et de pouvoir échanger avec eux sur leurs activités professionnelles.
  • de ne pas avoir à tirer de son lit mon enfant dès 7h alors qu'elle a un trouble du sommeil.
  • de ne pas voir mes enfants avec des sacs à dos aussi lourd qu'un cheval mort.
  • De ne pas les voir partir à 7h et rentrée à 18h comme mon aîné qui rentre fatigué et cerné.
  • De pouvoir les voir rire tous les jours
  • de pouvoir les soutenir dans leurs actions solidaires comme le jour où ma grande a vendu ses dessins pour récolter des dons pour le Liban.
  • De les voir aller rendre visite à la voisine pour lui tenir compagnie.
  • De pouvoir leur partager de belles valeurs de vie.

Beaumont 2

De pouvoir les voir faire tout cela sans les presser et sans se limiter aux soirées et aux week-ends, c'est une belle richesse que l'on doit préserver car vous le savez tout comme moi qu'il est impossible de vivre ce style de vie sur le week-end alors que notre enfant est épuisé physiquement et moralement de sa semaine.

Je le sais car j'ai un adolescent scolarisé et sincèrement, je ne le vois plus lire, plus écrire, plus s'extasier devant la nature, plus faire d'activité physique, n'a plus la spontanéité pour créer des projets car il est fatigué et stressé par sa vie d'enfant et pourtant il adore l'école.

Alors oui, j'ai l'âme dans l'eau depuis 15 jours car j'aime terriblement notre style de vie, mais je garde l'espoir qu'on nous laissera garder cet environnement qui nous épanouit en tant que parent et enfant car on ne peut pas reprocher à un parent de vouloir partager des belles valeurs, tous les jours, tout le temps, à son enfant.

Je suis pour un pays où le respect des choix de vie de chacun est réellement pratiqué à condition que l'enfant soit heureux et épanoui car c'est ça aussi le civisme, respecter les choix de tous s'ils respectent les lois du pays et on les respecte.

Alors, quand on me dit même avec bienveillance que d'aller à l'école ce n'est pas dramatique, moi je dis que si, cela l'est car c'est aucunement le style de vie qu'ils ont choisi et que je veux que mes enfants puissent garder la sainte Liberté que notre pays se vante d'avoir en pouvant choisir l'environnement dans lequel ils souhaitent s'élever.

S'ils souhaitent maintenant ou dans le futur, changer de style de vie, ils le peuvent mais ils ne doivent aucunement subir des lois qui les forceraient à changer radicalement de vie au risque qu'ils perdent leur insouciance, du jour au lendemain, et cette loi serait conçue uniquement par peur alors qu'on a les moyens de faire en sorte, sans revenir sur un droit, de maintenir la sérénité en France.

Ne faisons surtout pas grandir les enfants de France dans une peur constante en les laissant croire que c'est en supprimant des droits qu'on maintiendra la laïcité et que l'on combattra le terrorisme car nous le savons tous que cela serait une pensée erronée et je le sais car j'ai grandi avec cette peur du terrorisme durant toute ma scolarité et regardez, nous en sommes encore au même point, en 2020.

Mais, faisons plutôt en sorte que tous les Français restent soudés tout en préservant notre belle devise nationale qui est Liberté, Égalité, Fraternité via des moyens qui ne réduiraient pas nos droits car en supprimant l'instruction en famille, même partiellement, on retirera le mot Liberté dans la tête de millions de concitoyens et cela aura forcément des conséquences sur l'avenir.

Puis, n'oublions pas, qu'on a un Président qui a fait des choix de vie durant son enfance et sa vie d'adulte que peu de personnes auraient fait pour autant, ils se doivent d'être respecté car ils ont pu se prendre et se faire en toute légalité car nous sommes dans le pays des libertés.

Beaumont 7

Béni soit mon refuge

Béni soit l'or de ma maison

Doux le souffle, nos mains qui s'effleurent

J'ai l'âme dans l'eau

Ce n'est ni du Baudelaire ni du Flaubert, c'est du (Mylène) Farmer « j'ai l'âme dans l'eau »

ief annee 2020 école à la maison homeschooling

Précédent : ❤ On a acheté une caravane pliante, pourquoi? ❤   Suivant : ❤ Mon journal d'instruction, ma seconde semaine de...

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Pailler
  • 1. Pailler | 19/10/2020
Moi aussi par moment, j'ai l'âme dans l'eau (et fichtre qu'elle est froide à cette saison!) mais restons positif et actifs, mobilisés plus que jamais pour montrer cette belle image de l'IEF.

Ajouter un commentaire