❤ La motricité libre : une clé pour le développement moteur de l’enfant ❤

Paul hanaoka 9 ngbzwzquo unsplash

Démocratisé dans les années 60, le concept de motricité libre rencontre toujours un franc succès auprès des parents de toutes les générations. Focus sur cette méthode qui permet au bébé de développer sa motricité en toute autonomie.

 

La motricité libre, c’est quoi ?

C’est dans les années 60 que la pédiatre hongroise Emmi Pikler théorise le concept de motricité libre. En effet, selon ses recherches, l’enfant serait en mesure de se développer seul, sans qu’aucun adulte n’intervienne. Le laisser prendre conscience de son propre corps et de l’environnement qui l’entoure lui permettra ainsi d’acquérir un sentiment d’accomplissement.

Quant aux parents, ils doivent encadrer sans pour autant chercher à précipiter ou perturber le rythme de leur enfant. Le développement doit ainsi se faire de manière totalement naturelle, tout en bénéficiant de l’accompagnement bienveillant de la mère, du père, et de tous les adultes qui l’entourent de manière générale. 

La seule chose nécessaire pour pratiquer la motricité libre est un tapis de motricité, qui permet d’amortir les chutes de bébé et lui offrir l’opportunité de bouger sans danger. Ce tapis constitue ainsi en quelque sorte son espace d’apprentissage, là où il peut expérimenter.

Un pied devant l’autre

Le but ultime n’est pas simplement que bébé se mette enfin à marcher. Il s’agit avant tout d’une prise de conscience progressive de son corps dans l’espace et marcher ne représente qu’une infime partie de son développement psycho-moteur. Avant cela, il devra savoir ramper, se tenir sur le ventre, s’asseoir et se tenir debout, marcher à quatre pattes,... En d’autres termes, il va tenter de trouver son équilibre, appréhender son environnement et trouver ses points d’appui. 

Comme nous l’avons évoqué, pour pratiquer la motricité libre, nul besoin de faire une razzia dans les magasins pour acheter trotteurs, parcs ou cale-bébés. Au contraire, ces objets de puériculture ne font que réduire l’autonomie de l’enfant en restreignant ses mouvements. Un  tapis de motricité constitue en quelque sorte son espace d’apprentissage, là où il peut expérimenter et suffit largement.

Sécuriser sans contrôler

Quant aux parents, rien de plus simple : il suffit de ne rien faire et d’observer. Allongez votre enfant sur le tapis, que ce soit sur le dos ou bien le ventre, puis encouragez-le à se mettre en mouvement par lui-même. Afin qu’il bouge, vous pouvez disposer quelques jouets autour de lui, qui éveilleront sa curiosité. Il vous faudra donc redoubler de patience et résister à la tentation de donner un coup de main à votre enfant. Votre rôle consiste à vous assurer qu’il évolue dans son espace d’apprentissage en toute sécurité. Si votre enfant est résistant, la verbalisation peut également être un élément clé pour le motiver à bouger. À savoir que la motricité libre est une méthode très largement utilisée dans la plupart des crèches en France, que les assistantes maternelles, les auxiliaires de puériculture et tous les professionnels de la petite enfance recommandent. Il ne tient donc plus qu’à vous d’adopter la marche à suivre !

cet article fait vivre le blog

enfant parent motricité libre mai 2021

Précédent : ❤ Mon menu de la semaine pour ma famille et mon or...   Suivant : ❤ Je fais mes courses chez La fourche bio! ❤

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Merci de prendre en compte que les articles sur ce blog sont à 99% bénévoles.

Je ne demande aucune rénumération pour communiquer sur un établissement ou un commerce car cela va à l'encontre de mes valeurs qui sont celles du partage et de l'échange.

Si vous souhaitez que l'on vienne découvrir votre ville, votre établissement ou un événement que vous organisez cette année afin que l'on communique dessus, n'hésitez pas à me contacter via mail ou contact

Dernier article de blog:

L exposition gratuite sur charles de gaulle a chateaubriant