❤ 20 jours de confinement, où en sommes-nous ? ❤

Confinement20200403 175024

Nous entamons notre vingtième journée de confinement et je trouvais intéressant de laisser ici une trace de notre état d'esprit.

Nous nous sentons chanceux d'être en bonne santé comparé à certains de nos amis qui ont été touchés par le covid19, mais qui s'en remettent doucement, mais sûrement sans avoir dû passer par la case réanimation.
Je pense fort à vous.

En parlant d'amis, je n'ai jamais eu autant de contact téléphonique.
Pas un jour sans avoir l'un d'entre eux au téléphone et j'ai pris goût au téléphone, moi qui détestais cela avant.

Une routine s'est installée, les enfants ont mis en place un planning de travail sérieux.
Les grands bossent avec Cheridoux 4h par jour de 9h à 12h et de 14h à 15h.
Puis de 15h à 16h30, ils jardinent dans le jardin avec Cheridoux.

Nene est entrée dans une routine.
Elle se lève à 7h30, déjeune, s'habille puis retrouve son amie Vega sur Skype à 10h30 précise jusqu'à 12h30, environ.
L'après-midi, je me charge de son instruction.
On commence toujours notre enseignement par une observation de naturaliste dans le jardin avec prise de notes via le dessin dans un de ses carnets puis elle lit une histoire pour ensuite passer sur une matière au choix.


Les filles vivent très bien leur confinement et Nene, qui a eu le plus de mal, est désormais très contente de cette situation puisqu'elle peut retrouver son amie Vega, tous les jours, sur skype.
Nana, elle, contacte son amie Sann, une fois par semaine.

Nana continue de suivre ses cours de dessin et de danse, une fois par semaine via mail. Elle a aussi repris les cours de piano via vidéo avec sa prof du conservatoire et cela était important pour elle de garder ses activités.

Fiston commence, je le sens, à être en manque de ses copains même s'il est en contact quotidien avec l'un d'entre eux.
J'essaye de compenser ce manque en lui autorisant des parties de fornite avec ses camarades de classe.

Concernant son instruction, il a besoin d'avoir un adulte derrière lui et heureusement, Cheridoux est là pour gérer cela.
Les professeurs déposent du travail sur pronote, je n'ai rien à leur reprocher, je pense que chacun fait comme il peut dans une situation inédite.
Le travail n'est pas suffisant pour couvrir 4h de travail par jour, mais je l'ai inscrit sur Schoolmouv afin qu'il fasse des révisions, ce dont il avait bien besoin.

J'ai tenté de le laisser sans rien faire, mais il s'ennuie alors que ses sœurs s'occupent d'elles même.

Moi, je bosse toujours pour mes trois professions malgré que l'un des enfants me pique mon pc professionnel une partie de la journée, donc je m'adapte au maximum.
J'ai réussi à garder ma page sorties dans le journal de l'Eclaireur et elle a été transformée en page activités. Ouf
Après une première quinzaine plutôt calme au niveau des rédactions web, je vois que le travail reprend du côté de mes clients et cela me rassure de signer de nouveaux contrats de rédaction.
La seule complexité vient de ma profession de brocanteuse.
Après 19 jours à faire attendre mes clients, je me suis décidée à envoyer les commandes via les services postaux.
Je sais clairement que cette activité va en pâtir entre les retards postaux et l'impossibilité de chiner de nouveaux objets pour le réassort de la boutique, tout se complique.

Puis, il y a Cheridoux qui est très content d'être à la maison et qui met de tout son cœur à gérer l'instruction de nos collégiens tout en gérant la maison et en transofrmant le jardin mais, car il y a un mais, on ne sait toujours pas quels seront ses revenus et cela reste tout de même un poil angoissant de ne pas savoir si on pourra payer toutes les factures et c'est l'angoisse de la majorité des français mais on se dit qu'on s'en sortira, pas le choix.

Heureusement, il nous reste notre positive attitude.
Le bonheur de faire les bébêtes sur tiktok, la possibilité de rester en pyjama la journée, le fait de pouvoir se retrouver en-tête à tête dans le hamac, le fait de pouvoir se coucher tard, le fait d'être en bonne santé, tout simplement.

Bref, nous avons entamé notre 20ème journée de confinement et on arrive encore à tous se supporter avec le sourire, mais on ne peut s'empêcher de se demander, en tant qu'adulte, à quoi pourra ressembler l'avenir si tout cela devait durer. 

Et chez vous, comment se passe le confinement? 

Votre token d'accès à Instagram est expiré. Veuillez le rafraîchir depuis votre manager pour accéder à votre compte.

annee 2020 famille organisation avril

Précédent : ❤ Diy de la carte poétique des danseuses fleuries ...   Suivant : ❤ Ma géographie d'après Charlotte Mason ❤

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire